Livre d’or

Ils le disent mieux que nous :

souvenirs souvenirs normandy discovery

Nouveau : Un témoignage émouvant

 

Marie Joly résistante belge normandy discovery

                                                                 "Milou"

 

Milou est le nom de code d'une grande résistante belge et pour ceux qui la connaisse Marie Joly.

 

Un grand moment d'émotion et de fierté d'avoir accompagné Marie sur les plages du débarquement.

 

Article détaillé à suivre

 

Un  après-midi de découvertes parfois teintées d’émotions.

Nous voulions faire visiter à John et Getti , Maine (USA) Omaha et leur permettre de comprendre ce qui s’est réellement passé sur les plages de Juno et d’Omaha.

Le rendez-vous était fixé à 14 heures 30 à la Rançonnière à Crépon, première surprise : pas de minibus, mais un Range Rover et un guide sympa parlant couramment l’anglais.

Après les présentations et le descriptif de la visite, les 4 personnes embarquent.

Au bout de 300 mètres, le Range prend un chemin de terre pendant un kilomètre, puis il stoppe.

Notre guide nous explique que nous venons de prendre le chemin suivi par les troupes canadiennes le 6 juin et que par la suite à cet endroit précis se trouvait un aéroport dont il fait le descriptif.

Nous pouvons apercevoir Caen, à vol d’oiseaux la distance nous paraît courte, pourtant que de souffrances et sacrifices il fallut pour parcourir ces quelques kilomètres.

L’étape suivante après quelques cahots est le cimetière de Ryes à Bazenville. Ce cimetière a la particularité de contenir les tombes des anglais, canadiens et aussi de soldats allemands.

En circulant à travers les tombes, John s’arrête sur une tombe portant son nom et prénom, un moment fort.

En route pour Omaha Beach, Pour comprendre les réelles difficultés rencontrées par les alliés, nous montons jusqu’au point de défense allemand WN60,

nous écoutons une leçon d’histoire vivante et visualisons tous les points stratégiques de la bataille.

Nous nous rendons ensuite au cimetière américain de Saint Laurent sur mer.

Notre guide nous montre la tombe de Théodore Roosevelt et donne toutes les informations souhaitées.

Nous passons par Port en Bessin, puis les vestiges du port artificiel.

 

 

De retour à notre base de La Rançonnière une surprise nous attend, un petit tour en jeep Willys de l’époque pour visiter deux bunkers allemands.

 

Dans ces conditions, ce fut un étonnement permanent qui nous a permis de bien comprendre  cette partie de la bataille du 6 juin et surtout

aucune question ne resta sans réponse, jamais seul, toujours libre.

Merci à Normandy Discovery

Sylvie, Henri , Guetti et John